EBOLA : Cuba, Venezuela, les pays latino-américains montrent l’exemple

Pour une réponse commune à la menace de l’Ébola

 

ebola médecins cubaLA recherche de stratégies en vue d’une réponse commune à la menace que représente l’épidémie du virus Ébola, a constitué le trait marquant des discours des présidents et ministres de la santé de 12 pays d’Amérique latine et de la Caraïbe, réunis aujourd’hui au Sommet extraordinaire de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique (Alba), au Palais des Conventions, à l’ouest de La Havane.

À la suite du discours officiel du président Raul Castro, son homologue vénézuélien Nicolas Maduro a pris la parole pour souligner la position d’avant-garde de Cuba en matière de solidarité pour faire face aux problèmes sanitaires internationaux.

Il a mentionné plusieurs accords signés avec son pays, la présence d’une brigade médicale cubaine composée de 150 spécialistes au Sierra Leone, ainsi que la préparation de 300 autres personnels qui partiront dans les prochains jours, tous fermement engagés dans la lutte contre l’épidémie en Guinée et au Liberia.

Le président Maduro a proposé la tenue d’une réunion d’urgence de la CELAC (Communauté des États latino-américains et caribéens) avec des autorités sanitaires du continent afin de trouver un accord pour combattre la maladie qui pourrait affecter plus de 1 400 000 personnes d’ici le mois de janvier prochain, selon les experts.

Foyers des épidémies d’Ebola en Afrique  1976-2014

Foyers des épidémies d’Ebola en Afrique
1976-2014

Pour sa part, le président du Nicaragua, Daniel Ortega, a déclaré que « c’est la santé qui nous convoque face à l’épidémie du virus de l’Ébola qui touche des pays frères notamment d’Afrique, et qui s’est également propagée vers les pays développés ».

« Nous venons (…) avec la proposition de procéder, de concert, à une profonde évaluation pour protéger des vies et trouver une réponse pour sauver l’Humanité », a déclaré quant à lui le président bolivien Evo Morales.

Des représentants d’organismes internationaux comme les Nations Unies, l’Organisation mondiale de la Santé et l’Organisation panaméricaine de la Santé, participent également à cette réunion pour contribuer aux efforts pour contenir l’épidémie.

Cuba, le Venezuela, la Bolivie, l’Équateur, le Nicaragua, Antigua et Barbuda, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, la Dominique et Sainte-Lucie sont les pays membres de l’ALBA-TCP, Haïti étant présent en qualité d’invité permanent. La Grenade et Saint-Kitts-et-Nevis ont demandé leur adhésion, qui sera effective lors du Sommet extraordinaire de décembre prochain.

Source : Rédaction Granma international

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s